Atlantic Trophée… Que c’est-il passé à Pageas le 16 Octobre !

Cette sixième épreuve a permis aux pilotes de découvrir une nouvelle piste au calendrier, un tracé agréable inscrit à flanc de collines, au travers les bois du Limousin. Las, les problèmes d’approvisionnement en essence des stations connus sur le territoire national, en ont refroidi plus d’un, et seulement 40 participants (!) ont rempli le paddock avec comme toujours, un plateau intéressant d’une vingtaine de Master/Gentleman.

Après la pluie du vendredi, les essais du samedi ont permis aux uns et aux autres de découvrir ce tracé au grip surprenant. Et certains ont eu des difficultés...

Avec le soleil revenu le dimanche, les chronos ont affiché la hiérarchie habituelle.

Chez les Minime, Liam Berdinel (57''186) et Johan Vesque Montagnan (57''271) montraient déjà qu’ils étaient prêts pour la bagarre en tête du peloton. En Cadet, Maxime Kehayan (52''920) prenait le pas sur Baptiste Bouchard (53''313). Nationale et Senior roulaient ensemble avec une belle surprise que celle de Loris Berdinel (Natio), pour ses premiers tours de roue dans cette catégorie. Il faisait preuve d’une grande vitesse de pointe pour se positionner au milieu des Senior (50’’067). Toutefois la hiérarchie était respectée avec des chronos identiques pour Dylan Mege (à domicile 49''216) et Mathias Pierre (49''288). Surprise en Master/Gentleman, non pas pour le nom du pole man, Vivien Cussac-Picot, mais surtout pour la différence avec son suivant Benoît Maillochaud. Ni plus ni moins que 5/10 de seconde, 49''769 pour 50''278. La gestion des pneus, c’est du grand art ! Suivaient Patrick Brovia (50''378), Yann Brabant (50''384), Thierry Desforet (50''433), Aurélien Mazouin (50''616), Jacques Refloch (50''616), Arnaud Dufour, Roman Phelippot, David Galéa, Antoine Basselerie et la meute (19 pilotes au total!). Que dire des KZ, ils n'étaient que quatre, Nicolas Roi Sans Sac devant les deux frères Pannetier et Laurent roche.

Durant les manches, chez les Minimes, Liam dominait Johan jusqu'au podium final, Jules Degortes terminant plus loin. En Cadet, si Baptiste a dominé Maxime tout le long des manches, la finale verra l'ordre s'inverser au bénéfice de Maxime.

Seuls 9 pilotes en Senior/Nationale mais avec de bagarres incessantes, le résultat final n’était pas acquis. Dylan Mège et Mathias Pierre étaient là mais surtout Lucas Barranger (50’’578 best lap) remontait doucement dans le classement pour l’emporter au final devant Dylan et Mathias. Dans le même temps, Loris Berdinel (51’’070) faisait plus que dominer sa catégorie mais surtout naviguait au milieu des Senior régulièrement.

Les manches des Master/Gentleman étaient plus animées...derrière Vivien qui gagnait toutes les manches surtout en gérant ses pneus. En finale, Roman Phelippot (P2) et Yann Brabant (P4) s’échangeaient les accessits jusqu’au retour de Benoît Maillochaud (P3), pourtant en difficulté en manches avec un souci mécanique. En même temps que l’on notait en finale la descente de Patrick Brovia (P10) et de Jacques Refloch (P13) en délicatesse avec leurs gommes, on notait le retour d’Aurélien Mazouin (P5) et de Tristan Romanzin (P6), régulièrement très performants maintenant. Thierry Desforet (P7), Antoine Basselerie (P8) et le groupe, suivaient. A noter, la cabriole de Jean-Marie Quiatol en manche qui à domicile, avait souhaité se faire remarquer devant son public, avec plus de peur que de mal, heureusement! Il participait d’ailleurs à la finale.

Les manches des KZ confirmaient la domination de Nicolas Roi Sans Sac filant devant les deux frères Pannetier, Tom ayant été plus habile dans la gestion des pneus pour prendre la seconde place à son frère en finale.

Prochaine épreuve, la grande finale à Layrac, le 6 novembre, où les engagés devraient être beaucoup plus nombreux et le spectacle à la hauteur.

J.R