Que s’est-il passé à Layrac le 6 Novembre !

La première saison du tout nouveau championnat aquitain vient de s'achever sur le superbe tracé de Layrac, rapide et technique à la fois, que beaucoup affectionnent. Tout le monde s'attendait à ce que l'épreuve fasse le plein pour peu que le temps soit de la partie. Avec 126 pilotes inscrits, les plafonds ont été explosés et le soleil était bien là avec une piste hyper rapide.


Un paddock bien rempli qui avait de la gueule, des campings cars en nombre - certains arrivaient d'assez loin – et des pilotes attirés par ce nouveau championnat dont le niveau s'élève de jour en jour.


La catégorie Minime (15 pilotes) a donné le ton de ce qu'allait être le week-end, animé, avec 3 noms qui ont dominé les débats, Gabriel GERDIL (P1 aux chronos en 54''66) devant Liam BERDINEL (55''09) et le local de l'étape, Mattis BRAGEOT (P3). A ce petit groupe s'est joint un Jean POUJOL régulier (P4) alors que Johan VESQUE MONTAGNAN, débordé, a joué placé en achevant en P6. Aaron BORDANOVA, sur sa piste également, achevait parfaitement avec la P7 en finale. Et pour le podium, Gabriel et Mattis ne se sont finalement départagés que de 89/1000 de seconde, Mattis, ayant tout tenté pour décrocher la victoire devant les siens.


Seulement 6 Cadet pour cette finale mais le minimum nécessaire pour rouler séparément. La démonstration d'Anton BATHEDOU a été totale, dominateur du groupe. Paul GLEYSES et Maxime KAHAYAN terminent dans cet ordre pour le podium.


La catégorie Nationale était étoffée (17 pilotes) et relevée. Avec 48''00 annoncés pour le poleman Rémy DUPUY, devant Loris BERDINEL( 48''13), Andy DIAZ (48''14), Julien SAINT ARROMAN (48'''20) et Léonard COUTURAS (48''24), il ne fallait pas être devin pour comprendre que les manches allaient être intenses. Et elles le furent avec un ordre d'arrivée bien modifié. C'est donc Léonard, qui après un beau duel, montait sur la plus haute marche du podium. Mais avec 4/10 seulement séparant le premier du quatrième, personne n'a démérité, la seconde marche du podium revenant à DUPUY devant BERDINEL, maintenant bien à l'aise dans sa nouvelle catégorie et auteur du meilleur tour en finale.


28 pilotes étaient au départ de la catégorie Senior avec pas moins de 19 pilotes dans la même seconde aux chronos. L'exercice revenait à Jules SABLAYROLLES (47''00 rien de moins!), devant Quentin RONGIER (47''17 qui faisait une nouvelle apparition), Mathias PIERRE (47''19), Kylian TARNIER (47''23) et Lilian FORNY, pour une tentative à l'échelon supérieur (47''24). Avec des chronos aussi serrés, il fallait s'attendre à des bousculades et des chutes. Et il y en a eu. Toutefois, devant, Mathias PIERRE confirmait sa vitesse dans chaque manche, s'imposant avec autorité devant Kylian TARNIER et Ryan GOMEZ, bien revenu aux avants postes. Lilian FORNY clôturait P5 avec le meilleur tour en finale. Lucas BARRANGER le suivait devant Lucas GALY P8, auteur lui aussi de très bons chronos. Dylan MEGE ne terminait que P13 peu devant un toujours présent et inoxydable Jérôme LUCBERT.


Si le troupeau des Senior était impressionnant, que dire des Master/Gentleman avec 34 pilotes sur la grille. Il ne fallait surtout pas se louper aux chronos sous peine de souffrir. C'est pourtant ce qu'à fait jacques REFLOCH, le président à domicile, achevant le premier tour des chronos chaîne par terre. A l'opposé, Vivien CUSSAC-PICOT faisait étalage de sa classe en atomisant le groupe (47''73), devant le revenant Julien FOURCADE qui n'avait rien perdu de ses qualités de pilote (47''95) et Stéphane LEMOUNEAU (P3 en 47''99). Suivaient LESCA (48''23), SOULARD (1er des Gentleman 48''34), BROVIA (2ème Gentleman 48''40), BASSELERIE (3ème Gentleman 48''52), FAURY (48''52) etc. Le premier freinage sera là aussi le lieu de gros accrochages avec beaucoup de déchets. Les manches seront toutefois magnifiques avec des remontées épiques à l'image de celle de Franck AYMARD, vraiment rapide en finale (P5) ou Tristan ROMANZIN (P6) ou bien encore celle de SOULARD, extraordinaire, dernier de la Q2 et terminant P7 en finale mais surtout P1 des Gentleman. Devant, le groupe ferraillait jusqu'à ce que ce que CUSSAC-PICOT se ménage une légère avance pour achever comme il fallait son week-end radieux. LEMOUNEAU, FOURCADE et LESCA suivaient. SOULARD prenait la tête des Gentleman devant BASSELERIE et BROVIA. David GALEA, plus à son aise habituellement, terminait seulement P17 alors que REFLOCH n'achevait pas ses pré finale et finale en panne de frein.


Pour une fois le championnat accueillait un groupe étoffé de KZ, 23 pilotes sur la grille, dont 12 pilotes sous les 47''00. Une image impressionnante que ce troupeau à l'arrêt prêt à bondir dans la montée. Si le rapide Hugo CHOISNET (pole 45''88) a atomisé tout ce qui roulait, les deux frères PANNETIER, en grande forme ont donné le la, pour pouvoir monter sur le podium, Tom finissant devant Marvyn. Nicolas ROI SANS SAC suivait à la quatrième place devant Rodolphe LASSERRE. Enfin, admirons la ténacité du sympathique Jérémie DELSOL qui après son AVC qui l'a tenu écarté des circuits pendant plusieurs mois, reprenait la compétition avec la ferme intention de revenir à son niveau ancien.


Clap de fin pour ce premier championnat avec un rendez vous fixé au 3 décembre prochain pour une superbe remise des prix à la salle des fêtes de Moirax à proximité d'Agen.


J.R